Les principales introductions en bourse en 2016

Les Ipo 2016L’année 2015 a été marquée par l’introduction en bourse (IPO) de grands noms de l’industrie tels que Amundi, Etsy ou encore GoDaddy. Globalement, le bilan de l’année 2015 a été plutôt mitigé en ce qui concerne les IPO. En effet, l’Europe a assisté à une augmentation du nombre d’entrées en bourse, tandis que les États-Unis ont subi une forte diminution.

Certaines IPO se sont soldées par des échecs cuisants. C’est notamment le cas d’Etsy qui a perdu près de la moitié de sa valeur depuis son introduction en bourse.

Alors, comment appréhender les entrées en bourse en 2016 ? Allons-nous assister à une bonne ou une mauvaise année ? Quels sont les dossiers « chauds » à suivre ? C’est ce que nous allons voir ci-dessous.

Outre les performances, il convient de se demander quel est l’intérêt d’une introduction en bourse, à la fois pour les entreprises et pour les investisseurs. La plupart des entreprises décident d’entrer en bourse car elles désirent augmenter leur capital, et ainsi accélérer leur développement. En effet, le capital levé lors de l’entrée en bourse servira, par exemple, à engager des équipes de commerciaux, à ouvrir de nouveaux points de vente, etc. L’objectif principal d’une entrée en bourse est donc de se donner les moyens de se développer rapidement.

Pour ce faire, les entreprises font appel à l’argent public, fourni par les investisseurs qui veulent obtenir un retour sur investissement. Les investisseurs permettent à l’entreprise de lever le capital désiré. En contrepartie, ils souhaitent avoir un retour sur investissement et profiter du développement de l’entreprise.

Bien entendu, cela ne se passe pas toujours ainsi. Certains investisseurs, convaincus du potentiel d’une société, participent à son entrée en bourse et voient leur investissement fondre comme neige au soleil.

Les principales entrées en bourse qui pourraient avoir lieu en 2016 :

Uber

Logo UberLe célèbre service de location de voiture avec chauffeur pourrait représenter une des principales entrées en bourse de 2016. Cette société qui a créé la polémique a tous les regards tournés vers elle, et ne laisse personne indifférent. Certains doivent probablement l’attendre au tournant, priant pour une entrée en bourse chahutée.

La société Uber, actuellement valorisée à 50 milliards de dollars, table sur un chiffre d’affaires de plus de 26 milliards de dollars en 2016, et donc sur une marge brute de 5,2 milliards. En effet, l’entreprise de VTC prend une commission de 20 % sur les courses qu’elle fournit à ses clients.

Snapchat

Logo SnapchatSnapchat, l’application de partage de photos et de vidéos qui ont la particularité de ne rester qu’un nombre limité de secondes sur l’écran, a été valorisée à 16 milliards de dollars en 2015. Le fondateur de Snapchat, Evan Spiegel, est connu pour avoir refusé l’offre de 3 milliards de dollars de la part de Mark Zuckerberg pour le rachat de l’application. Il a également déclaré qu’il souhaitait une introduction en bourse dans le courant de l’année 2016. Les conditions sont en effet toutes réunies !

L’application compte plus de 100 millions d’utilisateurs dans le monde, et environ 6 milliards de vidéos y sont visionnées tous les jours. E. Spiegel a également accéléré le processus de monétisation en diffusant de la publicité via l’application. Selon certaines sources, celle-ci devrait générer plus 200 millions de dollars de revenus en 2016.

AirBnB

Logo AirbnbFondée en 2008, la plateforme AirBnB a réussi à s’imposer dans le domaine hôtelier et à concurrencer les plus grandes chaînes hôtelières du monde. Au fil des années, cette plateforme de location de logements entre particuliers est devenue incontournable.

La société est à présent valorisée à 25,5 milliards de dollars, une valorisation plus élevée que la plupart des grands groupes hôteliers. En février 2015, à l’occasion du Salon des entrepreneurs qui se tenait à Paris, Nathan Blecharczyk, un des trois fondateurs de la société, avouait ne pas envisager d’IPO. Cependant, nombreux sont ceux qui désirent voir la société Airbnb entrer en bourse en 2016. Cette possibilité n’est pas écartée.

Spotify

Logo SpotifySpotify, la société suédoise créée en 2008, a annoncé qu’elle était sur le point de lever 500 millions de dollars de financement d’investisseurs. Le pionnier du streaming musical, qui compte à présent plus de 75 millions d’utilisateurs, a été valorisé à 8,2 milliards de dollars après que TeliaSonera, un opérateur télécom finno-suédois, a fait l’acquisition de 1,4 % de la société en juin 2015.

Les spéculations sur une éventuelle entrée en bourse de la société vont bon train, mais cette dernière ne s’est pas encore exprimée à ce sujet. Selon le quotidien suédois Svenska Dagbladet, si Spotify décide d’entrer en bourse, les préteurs auront l’occasion de convertir leurs prêts en actions Spotify, avec un rabais de 17,5 %.

SpaceX

Logo SpacexLa société du milliardaire Elon Musk (cofondateur de Tesla) est spécialisée dans l’astronautique et le vol spatial. Un domaine si futuriste ne peut qu’attirer les investisseurs. En effet, le célèbre PDG de la société est arrivé à garantir une valorisation proche de 10 milliards de dollars en 2014. En 2015, il attire deux nouvelles sociétés qui investissent un milliard dans SpaceX, dont Google. Ces dernières détiennent à présent un peu moins de 10 % des parts de la société.

Avec des fusées réutilisables, des clients comme la NASA et un PDG jamais à court d’idées, l’entreprise ne pourra qu’attirer davantage d’investisseurs au cours des prochaines années. Une entrée en bourse en 2016 est plus que probable étant donné les valorisations quasi annuelles. Rien de tel qu’une société tournée vers le futur pour faire une entrée (certainement) fracassante sur les marchés boursiers.

Le fret spatial et la recherche sur la colonisation de Mars, deux activités phares de SpaceX, peuvent aussi s’avérer lucratives. En outre, Elon Musk est capable de nous sortir une idée révolutionnaire.

Pinterest

Logo PinterestPinterest est un réseau social américain permettant à ses utilisateurs d’épingler leurs centres d’intérêt sous la forme de tableaux composés de photographies. Certains utilisateurs l’utilisent pour rechercher l’inspiration, d’autres pour garder une trace des sites web qu’ils consultent. En effet, chaque photo est rattachée à une url qui permet de retrouver son origine. De 2014 à 2015, la valorisation de l’entreprise est passée de 5 milliards de dollars à 11 milliards de dollars grâce à une levée de fonds de 367 millions de dollars.

La société, lancée en 2010, a révélé qu’elle avait dépassé la barre des 100 millions d’utilisateurs en septembre dernier, et qu’environ 54 millions de « pins » étaient épinglés par jour. La société, qui ne cesse d’innover, a rajouté la fonctionnalité « acheter » à certains de ses pins, ce qui permet aux utilisateurs d’acheter directement via le site. La société a déclaré qu’elle ne prenait aucune commission. C’est grâce à la création de pins commerciaux par les distributeurs qu’elle espère engranger du profit et accélérer le processus de monétisation.

Palantir

Logo PalantirPeu de monde connaît cette start-up et, pourtant, elle sait pratiquement tout de nous. La société est spécialisée dans l’analyse des données de masse, plus communément appelée Big Data, grâce à un logiciel sophistiqué. Les services de renseignements américains, les grandes banques ou encore Wall Street font partie des nombreux clients de la société. Selon certaines sources, elle fournirait une aide précieuse dans la lutte antiterroriste et aurait contribué à la traque d’Oussama ben Laden. Sa discrétion est donc compréhensible.

Cependant, discrétion ne rime pas avec mauvais rendement. Au contraire, sa valorisation est estimée à 20 milliards de dollars (décembre 2015). Palantir est même devenue une « licorne », un club restreint d’entreprises qui ne sont pas encore cotées en bourse. Les investisseurs n’hésitent pas une seule seconde à financer la société spécialisée dans le Big Data. Alex Karp, le PDG, disait récemment ne pas être intéressé par une entrée en bourse, car cela pourrait avoir des effets néfastes sur la culture d’entreprise et sur les résultats de la start-up. Il changera peut être d’avis en 2016.

Comment investir sur ses sociétés en bourse le jour de l’ipo ?

Grâce aux CFD, vous pourrez miser sur la hausse ou sur la baisse de ses sociétés le jour même voir quelques jours avant ! Les CFD sont des produits dérivés, retrouvez notre article complet sur ces produits en cliquant ici.

Logo Plus500

Plus500 est un Broker CFD qui existe depuis plusieurs années et qui vous propose d’investir sur plus de 2000 instruments financiers comme les actions, le pétrole, l’or ou encore les indices. A partir d’une seule et même plateforme de trading vous aurez accès aux marchés financiers.

Si vous souhaitez investir en bourse, nous vous invitons à ouvrir un compte sur Plus500, un bonus de 25€ sans dépôt vous est proposé pour débuter !

Visitez Plus500 !